Les Français et la montagne en hiver

La montagne en hiver attire de nombreux Français : chaque année, un résident sur dix (9 %) réalise plusieurs voyages à la montagne l’hiver, près de deux sur dix (18 %) y séjournent chaque année et un sur quatre (25 %) occasionnellement. Un résident sur deux (48 %) ne part jamais à la montagne l’hiver. Parmi les résidents qui ne sont pas partis à la montagne au cours des trois derniers hivers (2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017), plus de la moitié (52 %) sont intéressés par la destination. Le principal frein au départ, notamment pour les jeunes, est le coût d’un
tel séjour.

 La montagne en hiver séduit plutôt les 35-49 ans, les catégories socioprofessionnelles les plus aisées et les familles avec enfants. Les sports d’hiver sont pratiqués par la plupart des partants (85 %), avec des différences sensibles suivant l’âge (97 % pour les 15-24 ans). La randonnée est également une activité clef des séjours hivernaux à la montagne, notamment chez les personnes de 50 ans ou plus : trois quarts d’entre elles la pratique.

De nombreuses activités, peu pratiquées, sont pourtant assez recherchées. Ainsi, près de deux partants sur trois (64 %) sont attirés par la pratique du traîneau à chien, la proportion atteignant 77 % entre 15 et 34 ans. Les activités de bien-être (thermalisme ou balnéothérapie) sont recherchées par un partant sur deux (48 %), particulièrement par les femmes (57 %).

Les deux critères principaux pour le choix de l’hébergement sont le prix et la proximité des pistes ou des activités. La facilité d’accès est aussi un critère important pour le choix de la station, mais le charme de la station compte autant. La qualité des infrastructures, le prix du forfait, l’enneigement ou encore le fait d’être habitué à une station sont également des critères importants, plus que la découverte d’un nouvel environnement.

Télécharger le document